grand-mère de 60 ans
26 novembre 2020

Comment créer une “Fabrique de souvenirs” qui lie les générations ?

Par Coralie

“Chez moi, c’est une fabrique de souvenirs ! “, mais quelle jolie expression employée par Muriel. Dès le début de l’interview, cette grand-mère, a titillé ma curiosité. “Manou” de bientôt 10 petits-enfants, elle m’accueille avec un large sourire aux lèvres. Cette rencontre lui fait plaisir car, pour elle, ses petits-enfants sont sa plus belle réussite.

Depuis, le Nord de la France, elle m’accorde un peu de temps pour partager des idées originales qui l’aident à créer des souvenirs avec ses petits-enfants.

Je suis heureuse de vous retrouver, aujourd’hui, pour un portrait “suspendu”. En effet, aux côtés de Muriel, le temps s’arrête un peu

Le temps des cousinades.

Mon invitée me partage “Tous mes enfants habitent à proximité. Je n’accueille jamais un petit-enfant seul, quand l’agenda s’organise, mes petits-enfants me demandent d’inviter un ou plusieurs de leurs cousins. Mais je ne dépasse pas les 3 petits-enfants à la fois. Dans un soucis pratique en premier lieu, pour les transports en voiture. Quand j’organise une sortie piscine, par exemple, j’invite selon le “niveau” de nage des enfants : j’ai le groupe de barboteurs, le groupe des débutants, les confirmés. C’est beaucoup plus pratique, de les rassembler pour les avoir tous à l’oeil” 😉 Pour les dodos, aussi, je me fixe un nombre maximal, seule, je ne peux pas accueillir tout le monde.”

Et durant ces moments, cette grand-mère qui souhaite faire partie intégrante de la vie de ses petits-enfants, procure l’opportunité de créer des liens forts. Les petits-enfants de Manou, se découvrent lors des sorties organisées mais surtout au domicile de leur grand-mère. Si elle, apprécie réaliser des activités manuelles, des crêpes, elle a également aménagé plusieurs lieux pour “faire tourner” sa fabrique de souvenirs.

Comment créer une fabrique de souvenirs à domicile ?

Muriel m’explique : “Un de mes beaux-fils a eu une idée de génie. Il a proposé d’installer un poulailler pour la fête de Pâques. A présent, chaque enfant a sa poule. C’est un excellent prétexte pour passer du temps dans la nature. Dès que mes petits-enfants arrivent à la maison, nous allons ramasser les oeufs. Nous nous occupons aussi du foin, des graines…”

cabane pour enfants

La caravane au fond du jardin.

Mais l‘autre idée originale, réside dans un autre élément qui a pris place dans son jardin. Elle qui souhaitait offrir un espace réservé à ses petits-enfants, elle s’est mise en quête d’une cabane !

“L’offre proposée dans de grandes enseignes ne correspondait pas à mon budget. Un jour, sur la route, j’ai aperçu une petite caravane au fond d’un jardin. J’ai décidé de m’arrêter et de sonner à la porte de l’habitation. Les gens ont accepté de me la vendre à un prix correct. Un ami l’a tractée jusqu’à mon jardin, nous avions notre cabane ! Mes petits-enfants adorent y passer du temps. On prépare des sandwichs et on va les déguster dans la caravane. Parfois, ils ferment la porte pour rêver”.

En réalisant, cet article, j’ai découvert qu’une superbe exposition s’était déroulée à la Cité des Sciences à la Vilette. Celle-ci était consacrée aux cabanes, la vidéo annexée, vous prouvera que des très belles cabanes peuvent être réalisées avec un peu d’ingéniosité et pour un coût dérisoire. En bouteilles de plastique, en briques de lait, avec du bois du jardin ou encore des cabanes livres, ces refuges intérieurs et extérieurs sont multiples.

Cliquez ici pour découvrir la vidéo.

Mais pourquoi une cabane ?

Ces espaces réservés aux enfants, où les adultes sont parfois invités, sont importants. Les cabanes sont un réel espace de cocooning, qui permettent les premiers pas de l’indépendance quand la porte est fermée. Elles permettent aux plus jeunes d’arrêter le temps dans un monde qui va trop vite, d’offrir une pause, d’inviter à créer un univers. J’ai moi-même été, souvent, invitée dans la cabane de ma fille. Pour partager un café tout aussi imaginaire que la sonnette de la porte d’entrée, ou encore écouter une des histoires qu’elle avait décidé de me lire.

Et tant que nous sommes dans les confessions, je vous avoue que pour mon quarantième anniversaire qui se profile, je rêve d’installer la caravane de “Faut pas pousser MamY dans mon jardin ! Un lieu qui me permettrait de renouer avec mes origines foraines et de m’adonner à ma nouvelle passion, vous écrire !

Une fabrique de souvenirs qui se transmet un peu comme la chocolaterie Meurisse ! (découvrez mon article à ce sujet ici)

Muriel précise : “Je n’ai pas de recette miracle, mais je me rends compte de la chance que j’ai, je me dis que j’ai un sacré retour sur l’éducation que j’ai voulu transmettre. Mes filles sont, à présent, indépendantes et ont des vies bien remplies. Pendant le premier lock-down, j’ai fêté mes soixante ans de manière “Confinée”. Mais mes filles, mes beaux-fils et mes petits-enfants ont post-posé la fête. Malgré leur rythme de vie effrené, ils m’ont préparé une excellente surprise. Nous sommes allés, tous ensemble, en Bretagne dans un gîte. C’est énorme ce que j’ai reçu, nous étions, tous ensemble, nous avons réalisé des balades en bord de mer, joué...Mes petits-enfants avaient préparé des chansons, des dessins, des photos…Tout était très bien organisé et préparé, rien que pour moi. Je souhaite à chaque grand-parent de vivre des moments tout aussi privilégiés.”

anniversaire grand-mère

La famille réunie pour les 60 ans.

Et s’il faut vraiment finir par un conseil, Muriel se prête au jeu : “Chers Parents, attention, nous savons tout ce qui se passe chez vous !”.

J’ai envie de lui retourner le conseil : “Chers grands-parents, nous découvrons certaines de vos facettes au travers des observations de vos petits-enfants ;-)”

Le “Café de papy et ses copains”, la “roue abîmée par la bordure” de Mamy, la “chanson sur la maîtresse” du cousin…finalement, tout cela fournit aussi de la matière première aux souvenirs.

Nous nous retrouvons, la semaine prochaine, pour un nouveau portrait.

Merci Muriel pour le temps partagé !

J’espère que vous prenez toujours autant de plaisir à découvrir ces portraits.(Pour découvrir d’autres portraits, cliquez ici)

Et vous que mettez-vous en place pour créer des souvenirs intergénérationnels ?

Vos idées sont les bienvenues dans les commentaires.

Coralie

Qui est mon portrait ?

Prénom de grand-mère “Manou“. Muriel est commerçante, elle gère un magasin de décorations, qu’elle a ouvert juste un peu avant la crise sanitaire. Pour la petite histoire, elle a souhaité que son nom de grand-mère soit inclus dans le nom de son magasin. Elle l’a donc baptisé “Manou’Chka“. Et en ces temps difficiles pour les petits commerces, je vous invite à consulter sa page facebook, moi je suis fan !

Voici le lien : le magasin “Manouch’Ka

Elle est la grand-mère de :

Jean (11 ans), Rose (8 ans), Adèle et Léonore (8 ans), Violette (7 ans), Suzanne (5 ans), Côme (3 ans), Auguste (2 ans), Blanche (quelques jours) et Bébé surprise qui arrivera en mai 2021.

Une de ses citations inspirées préférées :

“Je n’ai jamais su combien mon coeur pouvait compter d’amour jusqu’au jour où mes petits-enfants ont crié Manou”.

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! ;-)
  •  
    122
    Partages
  • 122
  •  
  •  
  •  
  •