grand-mère lecture
22 novembre 2020

5 astuces pour lire entre générations : Martine dite “Mamy lit” nous partage son expérience.

Par Coralie

Toutes les semaines, Martine réalise du volontariat dans une école. (Avant les mesures Corona …) Elle lit des histoires aux petits des classes maternelles de son village. Au travers de ces rencontres, auprès des enfants âgés de 2.5 ans et 6 ans, elle se forge une certaine expérience. Dans cet article, elle nous livre, 5 astuces pour que vos lectures partagées avec les plus jeunes soient un véritable “moment plaisir“.

Merci de nous rejoindre pour ce nouveau portrait. (Le huitième de ma série que vous pouvez découvrir ici).

Il était une fois une “Mamy Lit” que les enfants attendent chaque jeudi…

Offrir son temps, une façon de remercier la vie.

Il y a plus ou moins un an, Martine a décidé de rejoindre l’association “Les histoires des Petits Loups“. Celle-ci propose d’accompagner les grands-parents volontaires, qui souhaitent proposer de la lecture dans les écoles. Elle offre aux bénévoles des rencontres mensuelles : “Nous y échangeons les livres que nous avons appréciés lire aux enfants, discutons d’idées pour compléter nos animations comme des chansons, des routines…et analysons les demandes des écoles de la région. Nous sommes également accompagnés sur les aspects plus administratifs comme l’assurance et les autorisations”.

Car lorsqu’on décide de réaliser du bénévolat, il est important de se poser quelques questions. Mon portrait me retrace une partie de son parcours : “J’ai toujours travaillé et je suis en bonne santé. Je me suis dit qu’il était temps, à présent, d’offrir un peu de temps aux autres. C’est aussi une façon de remercier la vie. Une amie, clown en hôpital, m’avait proposé de la rejoindre, mais je ne me sentais pas à l’aise dans ce type d’engagement. J’ai recherché quelque chose qui me correspondait, car c’est important que l’activité bénévole nous plaise. J’ai trouvé ce groupe de “Mamies Lectrices” et j’y suis entrée. Cet engagement me correspond plein pot, il me permet d’avoir des contacts diversifiés. Il est vrai qu’entre les enfants, les institutrices, les autres grands-mères, les libraires, les bibliothécaires et parfois les parents, cela créé du réseau !

Qui a des attentes précises, qui n’effraient pas Martine, qui a plus d’un tour dans son sac.

Les 5 astuces lecture de “Mamy Lit”

Selon Martine, la première astuce est de créer l’effet de surprise : “Je prends pas mal de temps à sélectionner mes livres et je me fais accompagner. Je vais à la bibliothèque ou dans des librairies spécialisées de la région. Car pour moi, c’est toujours décevant quand un enfant connaît déjà l’histoire que je souhaite partager. Je questionne également les institutrices, il y a l’âge des enfants, mais aussi la possibilité d’offrir quelque chose de complémentaire aux apprentissages. Par exemple, dernièrement, une classe apprenait les différentes formes géométriques. J’ai trouvé un livre où les monstres ne mangeaient que des friandises qui leurs ressemblaient parmi d’autres sur une table. Cela offrait une continuité ludique , c’était super chouette.”

Mais le livre doit aussi correspondre aux affinités du lecteur ; “Hors de question que je me lance dans une lecture animée de quelque chose qui ne me parle pas, ou que je ne sens pas. Pour mettre de l’expression et faire vivre l’histoire, il  faut sentir son livre“.

En quatrième astuce l’installation du groupe est  importante : Nous prenons nos quartiers dans la classe, les enfants m’entourent pour la lecture.” Quelques conseils pour la maison sont repris dans le paragraphe suivant.

Martine complète : “Quand ils sont nombreux, ce n’est pas toujours facile. Ils ne peuvent pas voir les petits détails des illustrations, donc je dois aussi travailler sur cela. Je les fais venir voir de plus près, j’éveille leur curiosité sur tel ou tel aspect.”

Et finalement, il y a l’animation de l’histoire qui devient une lecture vivante. “Certains volontaires chantent, d’autres dansent. Moi, depuis le début, je suis accompagnée d’un petit assistant. Il s’appelle “Teddy”, c’est une marionnette. Il fait partie intégrante de mes moments lecture. Il s’assied près de moi, il est très sage, silencieux et il m’écoute. Une fois, la lecture terminée,  il parle aux enfants, il les fait interagir, il laisse aussi le temps aux réactions. Les enfants lui adressent souvent la parole, pour lui poser des questions, pour qu’il partage son avis.”

Proposer un “moment” lecture, comme un petit cadeau.

Premièrement, il est important de préciser qu’il ne faut pas forcément beaucoup de temps devant soi. Le moment lecture peut-être court et non associé au coucher. L’idéal est d’avoir un petit quart d’heure devant soi et de s’installer dans un endroit dédié à la lecture. Le lieu doit-être confortable, et pourquoi ne pas profiter des genoux du lecteur !  S’il est possible pour vous, d’aménager un petit “coin lecture” dans votre habitation, foncez ! Une petite chaise ou un fauteuil, quelques livres à disposition et le tour est joué.

Pour les tout-petits, le livre contribue à l’éveil des sens. Votre sélection de livres, peut être guidée vers des éléments qui sont facilement manipulables, dans des textures diverses et éventuellement lavables ! Vous pouvez aussi penser aux livres musicaux, pop-up ou encore qui demandent des manipulations

Vers 9 mois, les imagiers font leur grande entrée.  Le livre va être une source de développement du langage, il enrichit le vocabulaire, contribue à la mémorisation, développe la curiosité et l’imagination. Présent dans l’environnement de l’enfant dès son plus jeune âge, le livre sera associé à la notion de plaisir. L‘enfant se dirigera donc facilement vers cet élément qu’il connaît.

Plus tard, laissez les enfants choisir leurs histoires et accompagnez-les pour en découvrir de nouvelles.

L’ONE * aréalisé de nombreuses vidéos sur les bénéfices de la lecture dès le plus jeune âge. Je vous propose de les découvrir sous le lien suivant.

Et nos prochaines lectures ?

Martine m’a glissé que son plus grand succès du moment est le livre “Une promenade dans le Vent”.

livre une promenade dans le vent

La couverture du coup de coeur de Martine

Pour vos prochaines sélections, n’hésitez pas à vous tourner vers d‘autres parents, grands-parents, pour savoir quels sont leurs coups de coeur de lectures entre générations. Vous pouvez également faire découvrir aux plus jeunes, les histoires qui vous ont passionnées.

Et pourquoi, ne pas créer une liste de vos lectures favorites partagées ci-dessous ? Postez vos titres en commentaires !

 

Un très grand merci à Martine pour le temps qu’elle m’a consacré. L’association “Les histoires des petits loups” cherche encore des volontaires et les hommes sont également les bienvenus !

Les coordonnées sur leur affiche ci-contre.

Association histoire pour les petits loups Tournai

Affiche des “Histoires pour les Petits Loups”

 

 

 

 

L’ONE et d’autres associations portent également des projets de lectures intergénérationnelles dans des lieux divers. Cet article vous fera peut-être sauter le pas 😉

A très vite, pour un nouveau portrait.

 

D’ici là, je me réjouis de lire les titres des lectures qui ont animés vos maisonnées.

A bientôt

Coralie

 

Qui est mon portrait ?

Mamie de jumelles, elle habite la région de Tournai.

Elle est aussi la “Mamy Lit” de plusieurs dizaines de “Petits Loups”

 

*Office de la Naissance et de l’Enfance en Belgique

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! ;-)
  •  
    41
    Partages
  • 41
  •  
  •  
  •  
  •