La famille Masson d'Ath
29 août 2021

Vincent est porteur de géants à la Ducasse d’Ath, une tradition de génération en génération.

Par Coralie

C’est à l’aube de l’édition de la Ducasse différente d’Ath, que j’ai un rendez-vous avec Vincent. Ce grand-père est l’un des porteurs attitrés de la géante “Mademoiselle Victoire”. En notre compagnie, il se livre sur cette tradition régionale reconnue depuis 2005, comme patrimoine immatériel de l’UNESCO. De plus, il nous dévoile comment, depuis des siècles, de génération en génération cette tradition perdure. Pour preuve, aujourd’hui, son petit-fils est déjà touché par la ferveur de la Ducasse de la cité des Géants !

Nous partons à la découverte d’un moment unique qui se joue tous les 4 ème week-ends du mois d’août dans le Hainaut belge.

Je vous emmène avec ce portrait, dans les coulisses de la Ducasse d’Ath. Contente de vous retrouver pour ce nouveau portrait festif.

Porteur de père en fils à Ath

3 générations qui accompagnent “Mademoiselle Victoire”

Mais comment expliquer ce qu’est un géant ?

Si en Belgique et dans le Nord de la France, il est de coutume de croiser, lors des cortèges, des géants, comment les présenter à ceux qui ne les connaissent pas ? Cette mission du jour, n’est pas facile, mais je vais tenter de faire au mieux. Les géants sont des personnages gigantesques. Ils ont été créés, à l’origine, pour illustrer de manière didactique certains événements. Il en existerait 250 en Belgique et dans le nord de la France. Souvent parés de nombreux symboles, ils mesurent plusieurs mètres. Réalisés, la plupart du temps, en osier et tilleul ils sont souvent accessoirisés par des vêtements et éléments en métal. Régulièrement accompagnés par les musiciens de diverses fanfares, ils défilent et dansent dans les rues.

Afin de leur donner vie, les géants se déplacent grâce à des “porteurs”. Dans le cas de “Mademoiselle Victoire”, les porteurs se glissent sous son jupon pour accéder à un système de sangles portées aux épaules et à un coussin à poser sur la tête. Ces éléments permettent, par exemple pour les porteurs de la demoiselle, de soulever ses 4,07 m et ses 134 kilos. Ils la font marcher et valser, danse qu’elle affectionne particulièrement….étonnant n’est-ce pas ?

La famille Masson d'Ath

La famille Masson devant la Boulangerie familiale depuis 1902

L’âge c’est dans la tête ! Que l’on soit géant ou porteur !

Porteurs à la Ducasse d'Ath

Vincent et son fils Mathieu à ses débuts

Et malgré ses plus 160 ans révolus, cette demoiselle ne fait pas son âge…Vincent illustre : Je suis porteur attitré depuis 24 ans, avant je portais uniquement le lundi. Je suis rentré comme porteur grâce à mon parrain. Il n’avait pas de garçon, il m’a proposé de lui succéder. J’ai donc dû faire mes preuves lors de nombreuses ducasses et comme le veut la tradition, j’ai attendu qu’une place se libère pour être attitré. Le rôle de porteur est un rôle pour lequel il y a une grande transmission familiale. Cependant, certains arrivent également par l’entremise d’amis. Quand on est porteur, il y a le poids, mais surtout la notion d’équilibre. On a pour habitude de dire que c’est surtout une question de volonté. Lorsque l’on porte pour la première fois, on est très content mais, en même temps, on a peur de ne pas y arriver. Les géants se déplacent mais dansent également à des moments précis, et là pour les porteurs cela se passe surtout dans la tête.”

Une Ducasse qui traverse les siècles.

Et si “Mademoiselle Victoire” porte les couleurs de la Ville depuis 1860, certains de ses compatriotes sont beaucoup plus âgés. En effet, la Ducasse d’Ath trouve ses origines à la fin du 14 ème siècle. C’est au 15 ème siècle que les Géants font leur apparition. Tous détruits en 1794, ils font leur réapparition début 19 ème. En 2020, la crise sanitaire liée au Coronavirus n’a pas permis aux 120.000 spectateurs habituels de vivre la Ducasse. Cette année, c’est une Ducasse différente qui a été envisagée : “Cette année, les géants ne suivent pas le parcours traditionnel, pour éviter les effets des regroupements. Et même si la tradition est un peu perturbée, on a cela dans les tripes. Cela va nous faire du bien de faire et voir les Géants ! Quand cela se termine, on attend déjà la suivante !”.

Surtout que dans la famille, et dans la population locale, cet événement incontournable est attendu toute l’année !

Au fil des saisons.

Comme nous l’explique Vincent, son petit-fils et toute la famille sont plongés dans cet esprit de Ducasse au fil des saisons. “Le petit accompagne son papa aux ducasses des Faubourgs où sortent d’autres géants. J’ai transmis cette tradition à mes enfants. Mon fils Mathieu est porteur depuis 2015 et mon autre fils Amory n’est pas encore porteur attitré, mais cela ne saurait tarder. Ma fille, elle,  joue dans la fanfare. Mon petit-fils a commencé à porter le blot* à 2 ans. Il a participé, cette année-là, à une partie du Cortège. Quand nous l’avons vu arriver habillé tout en blanc comme les porteurs, nos yeux brillaient déjà. Et quand nous l’avons vu jouer son rôle comme il faut, nous étions contents.”

Et mon portrait m’avoue même, que chez lui, la Ducasse c’est toute l’année : “Mon petit-fils regarde les éditions précédentes des Ducasses d’Ath en DVD. On a droit à la Ducasse un peu toute l’année.”

Et même si l’on ne peut pas devenir porteur trop jeune, en raison du poids des géants, Vincent se prend à rêver : “Lorsque moi j’arrêterai, Amory prendra la place.”

Ath la Ducasse

Encore quelques centimètres Raphaël pour devenir porteur !

Une fête à vivre !

Et même si j’ai essayé de faire de mon mieux pour vous décrire cet événement incontournable, je ne peux que vous conseiller de vivre la Ducasse d’Ath. La Ville a notamment remporté en 2008, le concours EDEN, “Europeans Destinations of Excellence”. Ce concours a été instauré par la commission européenne pour promouvoir le tourisme durable. Il parait que le jury a été particulièrement sensible à la ferveur des habitants de la région et des acteurs de la Ducasse. Il y a 4 ans, j’ai eu la chance d’être invitée par des Athois pour vivre avec eux, cette Ducasse. J’ai donc eu la chance d’être plongée dans ce folklore et accompagnée pour cette découverte. Je ne peux que vous le recommander !

Sachez également, que la Ville d’Ath dispose d’un musée entièrement destiné aux géants : la Maison des Géants. Ses diverses possibilités de visites peuvent être une superbe activité intergénérationnelle.

Toujours dans cette notion, je vous invite à découvrir à quel point “Mademoiselle Victoire” rassemble les générations à travers ce reportage de No-Télé. En effet, ce week-end, encore, elle a rendu visite aux résidents des maisons de repos et a ravivé de nombreux souvenirs.

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour mon 49 ème portrait sur 52.

Cependant, avant de nous quitter, permettez-moi de remercier Vincent.

Et vous, dans votre région, vivez-vous une fête particulière basée sur la transmission ?

Dites-moi tout en commentaire.

Au plaisir de vous retrouver.

Coralie

 

Mes sources :

Connaitre la Wallonie

Article de la RTBF “Ath la Ducasse sera différente”.

Le site de la Ville d’Ath.

 

* blot : petit pot utilisé pour récolter l’argent des spectateurs.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! ;-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •