rampes accès pmr
18 avril 2021

Mamy légo : la grand-mère allemande qui construit des rampes PMR en légo !

Par Coralie

Vous souvenez-vous d’ “Oma Légo”? Rappelez-vous, cette grand-mère allemande qui construit des rampes PMR (Personnes à Mobiliré Réduite) grâce aux célèbres briques légos. Grâce à ses rampes d’accès, Rita offre plus d’accessibilité dans des lieux publics de sa ville, mais aussi dans le monde…En effet, “Oma Légo” a inspiré de nombreuses personnes à l’étranger !

Il y a quelques mois, je vous écrivais un article à ce sujet. (Découvrez cet article, ici). Le temps de parfaire mon allemand, j’ai pris, cette semaine, contact avec Rita. Je lui ai proposé d’être l’un de mes 52 portraits.

Rita a immédiatement accepté !

Nous nous retrouvons donc, aujourd’hui, dans la région de Francfort pour découvrir cette grand-mère avec qui “Tout roule !”

Le début des rampes PMR, dans sa ville Hanau.

Rita habite Hanau, il y a quelques années, elle décide de construire sa première rampe :

“J’ai lu un reportage dans un magazine d’une femme de Bielefeld qui a déjà construit ces rampes. J’étais tellement enthousiaste et je voulais vraiment le faire à Hanau pour permettre aux utilisateurs de fauteuils roulants, aux personnes avec des déambulateurs et des landaus de se rendre plus facilement dans les magasins ou les bars.”

A savoir, quand on parle de PMR, toute une partie de la population est concernée. Ces personnes éprouvent des difficultés ou l’impossibilité de surmonter des obstacles lors de leurs déplacements.

Pour illustrer ce passage, je vous donne l’exemple de mon pays d’origine. En Belgique, 30 % des personnes seraient des personnes à mobilité réduite. (Sources : portail de la mobilité en Wallonie)

Plusieurs éléments peuvent induire cette réduction de mobilité : surdité, cécité, accident, handicap, utiliser une poussette…mais aussi le manque de stucture ! Les rampes n’aident pas tous les PMR, mais elles contribuent à plus d’accessibilité pour un public nombreux.

Et c’est dans ce sens que Rita continue à construire et finalise, actuellement, sa 49 ème rampe !

 

Un projet qui inspire à l’international.

D’ailleurs, cette détermination touche certains journalistes et entreprises. Rita commence à être interrogée par la presse, et une entreprise lui donne un coup de pouce : “Grâce à une contribution de Reuters de Francfort, en février 2020, des films et des images de nos rampes ont fait le tour du monde. De ce fait, nous avons également traduit nos instructions de montage dans neuf langues différentes. Pour le moment, nous construisons selon nos instructions en Suisse, en France, en Italie, en Russie, en Ukraine et aux Etats-Unis.”

Découvrez, ci-dessous une courte vidéo consacrée à “Oma Légo”

Mais aussi qui sensibilise à l’accessibilité des PMR, en général. Rita, relève : “Nos rampes attirent vraiment le regard, car elles sont très colorées et conviviales. Ainsi, les gens qui n’avaient guère pensé aux barrières avant, deviennent soudainement, plus attentifs. Les gens sont éveillés à cette thématique, quelque chose bouge dans leur esprit. De ce fait, certains deviennent beaucoup plus attentifs à l’environnement qui les entoure et aux barrières existantes pour les PMR.”

Les rampes PMR permettent donc aussi un réel travail de conscientisation de la population, en général.

Un véritable projet qui se partage entre générations.

Rita a une fille et une petite-fille de 13 ans, Nora : “Ma petite-fille fait des photos ou des petits films pour Facebook et Instagram. Elle explique tout ce que “Oma Légo” fait. Parfois, elle m’aide aussi à construire des rampes.”

Et en connaissant le but de notre site, Rita souhaite nous partager cette idée : “Passez, le plus de temps possible avec vos peits-enfants. J’ai parrainé un cochon d’Inde pour Nora dans un sanctuaire. Nous y allons souvent ensemble. Il est important de faire ensemble des choses dont on se souviendra pour toujours.”

Notre interview se termine, mais je ne peux pas laisser Rita sans lui demander quel est le souhait pour ce magnifique projet.

Elle me répond : “Qu’il y ait encore beaucoup de gens qui reprennent cette idée et construisent eux-mêmes des rampes dans leurs villes.”

Grâce à la magie d’Internet, vous pouvez aider Rita. Partagez cet article pour inspirer d’autres personnes !

En tout cas Rita, je vous remercie d’avoir accepté cette interview. Grâce à votre témoignage, je remplis un des objectifs de “Faut pas pousser Mamy” : partager et inspirer des activités intergénérationnelles.

Nous nous retrouvons la semaine prochaine pour un nouveau portrait.

D’ici là, laissez-moi, en commentaire, votre avis sur cet article.

Au plaisir de vous retrouver.

Coralie

Plus de renseignements sur “Mamy Légo” ?

Découvrez, ici, sa page Facebook.

Et, ici son Instagram.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! ;-)
  •  
    68
    Partages
  • 68
  •  
  •  
  •  
  •