Grand-mère Canada casser représentation
13 décembre 2020

Etes-vous prêt à secouer votre représentation d’une Mémère ?

Par Coralie
g Grand-mère active Ginette

Mon portrait Ginette

“Mes petits-enfants m’appellent Mémère, et mon mari, c’est Pépère”, j’ai besoin de quelques minutes pour m’habituer à l’accent canadien, que j’adore, de mon portrait.

 

Il est juste un peu plus de huit heures du matin à Kipawa. Les obligations et le décalage horaire font qu’il est tôt, mais mon invitée est en pleine forme ! Et je ne suis qu’au début de mes surprises

 

Là où la neige est présente tous les hivers et où le thermomètre frôle souvent les – 30 °C, les grands-mères ne semblent pas adopter un style de vie “pépère” ! Mon portrait est un sacré bout de femme et le témoignage qu’elle me livre de son environnement est tellement dépaysant

 Alors, nom d’un Caribou, montez sur mon Ski-Doo ! (Vous allez découvrir ce que cela signifie dans cet article ;-).)

Découvrez “Mémère Ginette” dans cette nouvelle interview.

 

Pour les nouveaux lecteurs, je me suis lancé le défi d’interroger 52 grands-parents de sang et de coeur de Belgique et d’étranger pendant 52 semaines.

Ginette est mon 11 ème portrait, découvrez les autres portraits ici.

 

Une grand-mère proche des animaux et de la nature.

Dans la vie, mais aussi auprès de ses trois-petits enfants, âgés entre 13 et 18 ans, cette grand-mère a toujours été très proche de la nature. A la tête d’une “mini-ferme”, elle élève de nombreux animaux :Les petits venaient souvent à la ferme. Entre les ânes, les poules, l’équitation, il y avait toujours à faire chez nous. Il fallait nettoyer les boxes, tondre les pelouses… Ils nous aidaient, également, à l’érablière. Ils venaient avec nous pour tailler les érables, installer les tubes…”

Car, en complément de l’élevage, la famille de Ginette est également productrice de sirop d’érable. Si, comme moi, vous ne connaissez pas du tout les étapes de la récolte de ce produit, je vous recommande cette vidéo de “La petite cabane à sucre”.* Elle présente la collecte et son évolution dans le temps. La récolte “d’eau des arbres” demande plusieurs mois et se réalise en différentes étapes. Et même, si certaines adaptations ont été réalisées dans leur érablière, cette tâche demande encore beaucoup de manutention. La famille est donc souvent un renfort apprécié !

De plus, dans cette région où les hivers sont rudes, les petits-enfants aident pour couper du “bois de poêle” : “Il faut prévoir beaucoup de bois ici, pour l’hiver. C’est une activité que nous réalisons en famille. A un certain âge, les petits-enfants aiment particulièrement conduire les machines, c’est une bonne motivation pour nous accompagner et remplir les abris à bois !”.

Travailler c’est bien mais pas que…

Toutefois, mon invitée aime, également, profiter des moments présents et des grands espaces qui l’entourent : “On fait du Ski-Doo, on va au lac pour faire du patin à glace. Je me suis acheté des patins de Hockeyeurs, ils sont bien plus pratiques. Parfois, nous nous donnons rendez-vous pour pêcher. Nous faisons un trou dans la glace et nous prenons souvent des brochets. Après, la pêche, nous aimons faire un feu pour faire chauffer nos sandwichs et manger près du lac. Beaucoup de familles se donnent rendez-vous sur les lacs, c’est une activité courante des week-ends ici.”

Et en voyant la vidéo de l’office du tourisme régional, je comprends que les habitants de cette région, apprécient ces moments…

 

Et entre générations, ça décoiffe !

Cohabitation intergénérationnelle au Canada

Ginette et sa maman de 90 ans.

Ginette complète : Cette année, je suis super heureuse, car j’ai acheté ma machine et donc j’aurai plus de libertés.”

Résolument, si je veux continuer cette interview, je dois clarifier avec Ginette ce que sont ces fameuses “machines”. Elles motivent les enfants et offrent de la liberté, il m’en faut certainement une et en plus, je n’ai pas encore fait ma liste au Père Noël ! Je lui demande donc ce que sont ces fameuses machines ? “Mais si Coralie, un Ski-Doo !

 Me voilà bien avancée… Au vu de mon étonnement, elle me lance : “Rho, nous avons nos expressions, comment dit-on cela ?  Ah, oui ! Une motoneige !”

Je comprends donc l’autonomie qu’elle gagnera, mais aussi que le “Ski-Doo” ne sera pas un de mes cadeaux cette année !  

Elle enchaîne : “J’adore conduire les machines ! Et puis surtout, nous habitons avec ma mère qui a 90 ans. Je vais donc facilement pouvoir l’emmener pour les balades et aller au lac.”

Vous comprenez pourquoi je vous disais que votre image de Mémé allait être secouée ?

Et cette cohabitation intergénérationnelle permet-elle plus de contacts ? 

La réponse est directe : “Oui,  quand mes petits-enfants étaient plus petits, ils étaient très souvent avec Grand-maman. Maintenant, qu’ils grandissent, nous sommes plus devenus les “grands-parents dépanneurs” : ils viennent chez nous passer la nuit, car nous sommes plus proches de la ville et c’est plus facile quand ils veulent sortir avec les copains. Mais nous continuons à nous voir tous ensemble, souvent.”

Et on s’adapte…

Dans quelques mois, le cocon familial vivra un grand changement : un déménagement ! Mais celui-ci ne devrait pas changer la donne. Même si Ginette me partage que cette décision n’a pas été facile à prendre, elle a mis, aujourd’hui, sa propriété en vente.  (Envie d’une autre vie, contactez Ginette ;-))

“Le terrain, les animaux, la maison, les dépendances…c’est énormément de travail. Nous avons voulu prendre la décision de déménager tant qu’il était encore temps. Tant que nous savions encore faire nos propres choix. La construction avance bien et nous serons à deux pas d’ici. Et puis maman est heureuse de nous suivre, nous lui avons prévu son petit loft. Pour les petits-enfants, cela restera comme avant, car nous restons dans le même quartier.”

Cette nouvelle me permet de discuter encore un peu avec Ginette et d’approcher le fait que même si ce choix n’a pas été facile, il est important. Mon expérience au contact de nombreux Quinquagénaires et plus, pendant de nombreuses années, m’a éclairée sur ce sujet. La question du lieu de vie est une des plus épineuses. Souvent, elle est reportée à plus tard, pour une foule de raisons qui se valent certainement. Et pourtant, je peux vous partager que de nombreuses personnes âgées se retrouvent, à un moment, dans des situations éloignées de leurs souhaits. A force de reporter cette réflexion, pour plusieurs d’entre eux, le choix d’un nouveau logement doit, finalement, être posé dans l’urgence…Il existe de nombreuses alternatives et possibilités d’aménagements des logements. Dans cette réflexion, j’encourage également d’inclure la dimension intergénérationnelle. En famille, avec des amis ou auprès de nombreuses associations et services, il est possible de s’entourer pour construire cette réflexion.

En tous les cas, pour Ginette et ses proches, c’est un futur plus simple qui se profile. Et même avec l’agitation du déménagement, je lui souhaite de pouvoir mettre en exergue le conseil qu’elle me  glisse :“Il faut profiter du moment présent”.

Sentier au Canada

Bonne route !

Merci à Vanessa, ma coéquipière Patro, expatriée au Canada, qui m’a permis cette rencontre. Vanessa mène un sacré projet artistique, découvrez son laboratoire artistique sur le temps ! 

Ginette, je me suis régalée pour cette interview, merci. Celle-ci a, notamment, renforcé mon envie de visiter le Canada…

Après cette interview, votre avis sur les “Mémères” a-t-il évolué  ? N’hésitez pas à me partager vos impressions dans les commentaires.

A bientôt pour mon prochain portrait. Nous nous retrouverons au pied des marches d’un célèbre Palais des festivals…

 

Merci pour votre lecture.

 

Coralie

(Envie d’en découvrir un peu plus sur moi ? C’est ici que ça se passe ;-))

 

Qui est mon portrait ?

Ginette habite à Kipawa à 4 heures de route de Toronto.

Elle est la grand-mère de Nathan (18 ans), Yannick (15 ans), Lucas (13 ans)

 

*astuce : tous les textes en bleus sont des liens vers des vidéos, ou autres contenus intéressants, si vous cliquez dessus, vous allez automatiquement accéder à ces contenus 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! ;-)
  •  
    96
    Partages
  • 96
  •  
  •  
  •  
  •